Quelle humidité dans la chambre du bébé ?

- Catégories : Chambre Bébé

Un bébé passant un temps considérable dans sa chambre, il est donc primordial que celle-ci soit la plus accueillante et douillette possible. Outre l’aménagement, le mobilier et la décoration, vous devez vous intéresser à l’humidité qui y règne. Elle est en partie liée avec la température, mais dépend d’autres facteurs.

La température de la chambre du bébé

Avant de parler de l’humidité, faisons un point sur la température qui doit régner dans la chambre d’un bébé. Elle se situe idéalement entre 18 et 20 °C

Le chauffage permet de ne jamais descendre en dessous du seuil de 18 °C. En revanche, la chaleur est plus difficile à contrôler si vous ne disposez pas de la climatisation chez vous. Or, la température ne doit jamais excéder 28 °C. Le cas échéant, vous devez impérativement trouver une solution : soit avec un climatiseur provisoire, soit en déplaçant l’enfant, le temps que la température redevienne plus clémente. 

Qu'est-ce que l'hygrométrie ?

L’hygrométrie définit le degré d’humidité de l’air en calculant la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air. Elle s’exprime en pourcentage. Il importe de trouver le juste milieu pour votre intérieur, car une atmosphère trop sèche ou trop humide affecte la santé des occupants du foyer.

Les bébés sont naturellement plus sensibles, avec leur système respiratoire inexpérimenté qui peine à s’adapter à des conditions défavorables. 

Le taux d'humidité en fonction du climat et de la saison

La température et l’hygrométrie sont liées. L’usage exagéré du chauffage par exemple a tendance à assécher l’air. 

La fourchette du taux d’humidité convenable est large, allant de 30 à 70 %. Les spécialistes qui restreignent au maximum ces chiffres parlent d’une hygrométrie idéale entre 40 et 60 %.

Le degré d’humidité de l’air dépend de votre localisation, du climat et de la température. En France, l’hygrométrie extérieure est en moyenne de 70 à 80 %. Dans certains pays tropicaux comme les Philippines, elle atteint les 100 %. 

Un taux d’humidité relative inférieur à 30 % facilite la propagation de bactéries et de virus comme celui de la grippe par exemple. En revanche, lorsqu’il dépasse les 70 %, vous risquez l’apparition de moisissures qui produisent des spores se disséminant dans l’atmosphère et se fixant au mur. Celles-ci peuvent engendrer des gênes respiratoires, des allergies, ainsi que des pathologies comme de l’asthme. 

L'hygrométrie et la température

Plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau. Lorsque la température baisse en soirée, puis au cours de la nuit, l’atmosphère atteint plus rapidement son point de saturation que l’on nomme également « point de rosée ». C’est alors que se forme la condensation sur les fenêtres. Si alors vous n’intervenez pas pour contrôler l’hygrométrie, vous vous exposez au risque de moisissures et à leurs effets délétères sur la santé de votre bébé

Quel taux d'humidité dans la chambre de bébé ?

Le taux d’humidité idéal dans la chambre d’un bébé doit se situer entre 40 et 60 %. En deçà, votre enfant peut ressentir une irritation des muqueuses et développer des migraines. À l’opposé, lorsque le taux d’humidité est trop élevé, au-delà de 60 %, vous attirez les acariens et exposez davantage votre nourrisson aux allergies et aux rhumes. 

Pour connaître le degré d’humidité de la chambre de votre bébé, vous devez vous munir d’un hygromètre qui la mesure en temps réel.

Comment humidifier sans humidificateur ?

Il existe des appareils — humidificateurs ou déshumidificateurs — qui assurent le contrôle de l’hygrométrie et vous fournisse la donnée en permanence. Ces appareils sont fiables, cependant, ils demandent un investissement de départ, puis exigent un entretien sérieux pour qu’ils ne deviennent pas des nids à microbes et moisissures. Par ailleurs, ils fonctionnent à l’électricité et alourdissent votre facture énergétique. C’est pourquoi il demeure préférable de recourir à des méthodes naturelles.

Voici nos conseils pour réguler votre hygrométrie simplement : 

~ Vérifiez et nettoyez votre VMC et toutes les bouches d’aération. 

~ Chauffez la chambre pour l’assécher. Profitez de l’absence du bébé pour dépasser 20 °C, mais ne le recouchez pas avant que la pièce ait retrouvé une température normale.

~ Fermez systématiquement la porte de la salle de bain pour éviter que l’humidité se propage jusqu’à la chambre.

~ Réduisez la température de la chambre, sans descendre en dessous de 18 °C où il ferait alors trop froid

~ Placez un verre d’eau au-dessus du chauffage pour profiter de l’évaporation de l’eau. 

~ Installez votre étendoir à linge dans la chambre pour qu’il sèche dans la chambre, en humidifiant son atmosphère. 

~ Laissez circuler librement l’air humide de la salle de bain. 

~ Placez un linge humide devant un ventilateur. 

Si vous devez malgré tout vous équiper d’un humidificateur ou un déshumidificateur, car vous rencontrez des problèmes d’hygrométrie trop importants, prenez toutes les précautions.

~ Demandez des devis à différents fournisseurs pour comparer les prix et la qualité. 

~ Nettoyez l’appareil le plus souvent possible pour éviter la prolifération de microbes et vérifiez que des moisissures ne s’installent pas.

~ Utilisez une eau déminéralisée ou distillée pour éviter la présence de micro-organismes, ainsi que la formation de calcaire.